Mes choix rebelles

A1-4

Photo Pierre Bourgault

À 35 ans, j’étais une chorégraphe et une entraîneuse en fitness comblée. Puis la maladie m’a terrassée. Voici comment j’ai retrouvé la forme… pas à pas.

À l’âge de 35 ans, je me considérais en parfaite santé. Je travaillais dans le milieu de la danse et de la fitness. Je consacrais mon temps à l’entraînement, que ce soit le mien ou celui de mes clients. De plus, j’enchaînais les contrats comme danseuse ou chorégraphe. Je me croyais invincible! Puis j’ai vécu un drame qui a failli me coûter la vie.

A1-5

Photo Karin Benedict


Le 25 avril 2011, juste avant l’heure de mon réveil habituel, j’ai été frappée d’une douleur atroce à la jambe. Le mal était si aigu que je ne pouvais même pas poser le pied par terre. J’ai su aussitôt qu’il ne s’agissait pas d’une habituelle douleur musculaire. Je n’avais subi aucune chute ni blessure dans les jours précédents. Que m’arrivait-il?

 

L’effondrement

De peine et misère, je me suis traînée à la clinique. La pire expérience de ma vie… Étant donné ma bonne forme physique, mon jeune âge et mon attitude peu plaintive, le médecin n’a pas pris mes craintes au sérieux. Même si j’estimais à 9 sur 10 mon niveau de douleur, il m’a renvoyée chez moi avec des anti-inflammatoires et de la glace. Une semaine plus tard, je me déplaçais en béquilles. Mon pied droit était devenu noir.

Mon père a fini par me traîner à l’urgence. Pendant les examens, j’ai perdu la carte. Diagnostic: embolie pulmonaire. Je me suis retrouvée sur un lit d’hôpital, immobile, sous haute surveillance. Plus tard, un médecin m’a confié que j’aurais dû être traitée une semaine plus tôt avec des anticoagulants. Un caillot de sang sous le genou avait causé une thrombophlébite.

 

Le désespoir

Ce printemps-là, j’ai frôlé la mort. Je n’ai pas pu marcher pendant six semaines. Après, je n’avais plus de tonus ni de force. La douleur était constante. C’est là que j’ai compris à quel point nous sommes tous fragiles.

Mon docteur m’a annoncé que je devrais porter des bas de contention et prendre des anticoagulants à vie. La souffrance et l’inconfort feraient partie de mon quotidien. C’était génétique. Je devais l’accepter. Moi, je ne
pouvais me résoudre à couvrir mes jambes de danseuse avec ces bas super sexy à 80$ la paire (sentez-vous l’ironie ici?) et à vivre dans la douleur jusqu’à la fin de mes jours. Ça n’allait pas se passer comme ça!

 

Le combat

Je devais d’abord comprendre pourquoi mon sang s’épaississait. J’ai fait des recherches sur Internet. J’ai posé des questions autour de moi. Dans ma quête de guérison, j’ai fini par rencontrer une naturopathe qui m’a conseillé une diète anti-inflammatoire et alcaline.  Elle m’a expliqué que certains aliments pourtant très répandus peuvent causer de l’inflammation, ce qui se traduit par une multitude de maux communs.

Devais-je sacrifier plusieurs aliments que j’appréciais? J’étais prête à le faire. J’ai donc laissé tomber le verre de vin occasionnel, tous les mets préparés en usine, le sucre, les produits laitiers, le gluten et les céréales. Je me suis mise à boire plus d’eau. Je lisais les emballages à l’épicerie pour bien évaluer ce que je mangeais.

A1-3

Photo Pierre Bourgault

Un méchant nettoyage s’est opéré dans mon corps. La première semaine, j’ai perdu sept livres, que je n’ai jamais regagnées. Mon niveau d’énergie a augmenté. Mes maux de jambes ont diminué graduellement, disparaissant au bout d’un an, ce qui m’a permis de me débarrasser de ces horribles bas que je détestais. Bénéfices inattendus de ma nouvelle diète: ma cellulite a disparu (hello les filles!), mes cheveux et mes ongles se sont fortifiés, et ma peau est devenue plus lumineuse.

 

La remontée

Quelques mois plus tard, j’étais assez remise pour reprendre l’entraînement, ma passion de toujours. Je me suis remise en forme en m’exerçant à la maison. Hiiii, j’en avais reperdu! Graduellement, j’ai retrouvé ma force. Pour inspirer les autres à se prendre en main, j’ai suivi une formation pour devenir entraîneur personnel. J’ai aussi recommencé à travailler comme instructrice de cours en groupe, en donnant des cours intenses d’intervalles et d’entraînement en parcours (cross-training). Je suis redevenue aussi en forme que dans ma vingtaine, quand je dansais à tous les jours.

J’ai retrouvé mon pouvoir. J’ai eu de la chance, je le sais. Mais j’ai compris que si la santé est un cadeau, la bonne forme physique, elle, est un choix de vie. En écoutant son corps et en faisant preuve de discipline, on peut régler bien des malaises.

 

HiiTtONiC!

La conclusion logique de cette histoire, c’est la fondation de mon entreprise de mise en forme. Avec HiiTtONiC, je veux te faire découvrir les bienfaits et les plaisirs de l’entraînement intense et de l’alimentation hypo-toxique. Au cours de ma carrière en danse et en fitness, j’ai aidé plusieurs personnes à améliorer leur mode de vie. J’espère maintenant poursuivre cette belle aventure en ligne!

A1-2HiiTtONiC te propose des plans d’entraînement spécifiques et variés si tu désires t’entraîner à l’endroit et au moment de ton choix. Cher client, je serai ta coach motivante et innovatrice, ton exemple à suivre, ton inspiration! Je t’accompagnerai dans ton projet de mise en forme. Je veux être la solution à ton manque d’information, de temps, de motivation. Par mon blogue, je te donnerai le petit coup de fouet nécessaire pour obtenir des résultats qui vont te  rendre fier.

Rien n’est meilleur que de se sentir bien dans sa peau et de profiter de la vie pleinement.

Faites-le avec moi sur HiiTtONiC!
ChoisiSiLhoueTtONiC

Clique ici pour en savoir plus

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.